|||A l’épreuve des mers gelées
Retour

A l’épreuve des mers gelées

Voyages| 2018-12-04T15:46:19+00:00 05.09.2016|

Jimmy Cornell nous raconte la création de son bateau idéal

Lorsque Jimmy Cornell se met en tête d’affronter le passage du Nord-Ouest, il n’a pas encore trouvé le bateau à bord duquel il va réaliser cet exploit. C’est alors qu’il croise la route de Stéphan Constance, PDG de Garcia Yachts et d’Olivier Racoupeau, architecte naval de renom. Ensemble ils vont lui offrir le bateau de ses rêves, un bateau à l’épreuve des mers gelées.

“L’Exploration 45, un voilier aussi exigeant que son navigateur” Jimmy Cornell

Jimmy Cornell :

« L’Arctique a souvent été décrit comme le canari de la mine de charbon (la mort de l’oiseau avertissait les mineurs de la présence d’un gaz dangereux), et ce qui se passait dans le passage du Nord-Ouest était un avertissement. Le réchauffement climatique pouvait avoir de graves répercussions sur la planète entière. Il fallait que j’y aille.

Mais pour cela il me fallait un nouveau bateau, un bateau adapté au voyage que je m’apprêtais à faire. Et rapidement.

J’ai longtemps cherché le bateau de croisière idéal, en vain. Mais ma rencontre avec Stephan Constance, PDG de Garcia Yachts et d’Allures Yachting allait tout changer. J’ai immédiatement été très enthousiaste, ils étaient les meilleurs constructeurs de Yachts en aluminium de France et ils avaient à leurs côtés Olivier Racoupeau, l’un des plus grands architectes navals français. Sans aucun doute ils allaient construire le bateau de mes rêves. Je savais exactement ce que je voulais, un bateau solide, rapide, confortable, fonctionnel, facile à manœuvrer et surtout parfaitement adapté à mon aventure dans les milieux extrêmes. Un bateau qui m’emmènerait plus loin que tous les autres.

J’ai clairement indiqué que je voulais conserver les meilleures caractéristiques de mon Aventura précédent, comme une coque en aluminium non peinte, un dériveur intégral, un faible tirant d’eau et un gréement de cotre. Un salon de pont était quelque chose qui n’avait jamais été tenté auparavant sur un dériveur intégral, principalement parce que la hauteur supplémentaire pouvait affecter sa stabilité. Mais en optant pour un profil bas, le designer Olivier Racoupeau a imaginé ce que j’estime être la solution parfaite : un salon de pont confortable avec une visibilité à 270 degrés, ainsi qu’une station de navigation et de surveillance intérieure que ne compromet ni la stabilité ni l’esthétique du bateau. Bien au contraire ce magnifique salon de pont et sa vue panoramique me donnait l’impression d’être sur un voilier ouvert sur le monde. Les travaux de l’Exploration 45, que je rebaptisais ensuite Aventura IV, ont commencé durant l’été 2013 et pendant un an tous les collaborateurs de Garcia Yachts travaillèrent avec passion sur ce nouveau concept de bateau pour m’offrir tout ce que j’espérais. En mai 2014, je me dirigeais vers le Groenland et le passage du Nord-Ouest, prêt à mettre à l’épreuve des mers gelées mon nouvel Aventura IV. L’aventure allait enfin pouvoir commencer… »

« Je savais exactement ce que je voulais, un bateau solide, rapide, confortable, fonctionnel, facile à manœuvrer et surtout parfaitement adapté à mon aventure dans les milieux extrêmes. Un bateau qui m’emmènerait plus loin que tous les autres. »

Jimmy Cornell

Nous contacter

Pour obtenir des informations complémentaires sur nos voiliers et nos services ou organiser une visite de chantier, n’hésitez pas à contacter nos équipes :
Tel. +33 (0)2 33 43 22 20

info@garciayachts.com

Formulaire