Jean-Luc Van Den Heede, alias VDH, marin d’exception, signait en janvier dernier une nouvelle performance en franchissant en vainqueur la ligne d’arrivée de la Golden Globe Race après 211 jours 23 heures et 12 minutes passés en mer. Faire le tour du monde avec une carte, un sextant, sans électronique ni contact avec le continent, à 73 ans c’est l’un des nombreux challenges qu’il aura su relever.

Garcia Yachts salue aujourd’hui la détermination de ce coureur d’océans et se souvient de son parcours remarquable à l’occasion du tout premier Vendée Globe Challenge. En 1989, il relève le défi à bord de 36.15 MET, voilier aluminium de 60 pieds dessiné pour la course au large par Philippe Harlé et Alain Mortain, et construit par Garcia. Ce « cigare » bien différent des coques larges du moment, sera l’un des derniers plans de l’architecte Harlé. En mars 1989, ce sont les frères Garcia qui donneront naissance à ce voilier de 18,28 m dans leur chantier de Condé-sur-Noireau.

VDH franchira la ligne d’arrivée des Sables de d’Olonne à la 3ème position du palmarès après 112 jours 1 heure 14 minutes en mer. Bateau le plus léger, et le moins cher de la flotte, peu de monde n’avait parié à l’époque sur 36.15 MET car trop radical. Il arrivera pourtant 3 jours seulement après le vainqueur, Titouan Lamazou.

En juillet 1990, le 36.15 MET passe dans les mains d’Isabelle Autissier avec lequel elle participe au BOC Challenge sous le nom d’Ecureuil de Poitou-Charentes. Durant sa course, la navigatrice démâte. Christophe Auguin, Isabelle Autissier, Alain Gautier et Jean-Luc Van Den Heede fondent alors l’Association Internationale des Monocoques Open de 50 et 60 pieds, IMOCA. Aujourd’hui, 36.15 MET  a 4 Vendée Globe à son actif.