|||Un tour du monde unique en son genre
Retour

Un tour du monde unique en son genre

Voyages| 2018-11-14T15:06:07+00:00 05.09.2017|

Le voilier Manevaï au bout du monde

Fidèle et autonome il navigue dans toutes les eaux

2016 : Manevaï retente le passage du Nord-Ouest

“Début juin, Manevaï appareille de Brest et démarre son épopée en remontant les côtes ouest du Groenland. Nous nous présentons à l’entrée du détroit de Lancaster avant la fin juillet pour ne pas rater les premières opportunités de s’engager dans le passage du Nord-Ouest qui ont lieu aux alentours de la mi-août.

Il faut alors faire vite pour parcourir les quelques 2 750 milles nautiques de distance (5 100 km) jusqu’au détroit de Béring qu’il convient de franchir avant la mi-septembre si nous ne voulons pas affronter une météo capricieuse. Mais le parcours est exigeant et présente de nombreuses difficultés, notamment la glace qui est d’une grande variabilité. Heureusement Manevaï est un voilier conçu pour affronter les conditions climatiques les plus extrêmes, robuste et protecteur il nous conduit finalement sans problème au détroit de Béring.

En 2014, lors de sa première tentative, Manevaï avait été contraint fin août de faire demi-tour, bloqué par la glace, au point le plus au nord du trajet, près de Resolute. Toute la partie centrale du passage était nettement plus englacée qu’à la normale. 2015 a été une année plus conforme aux statistiques. Alors en 2016 nous avons décidé de le retenter. Si la glace a fondu avec une dizaine de jours d’avance, la “porte” s’est refermée à Barrow (pointe nord-ouest de l’Alaska) dès le 9 septembre soit avec plus d’un mois d’avance… et 5 jours à peine après notre passage !

C’est donc pour nous une grande fierté d’avoir cette fois-ci réussi à traverser le passage du Nord-Ouest.

Surtout que la météo a particulièrement été instable. C’est dans cette zone que naissent les dépressions, impossible donc de les voir venir. L’hydrographie de la zone est bien évidemment approximative et le restera pendant longtemps encore. Il faudrait des moyens considérables pour hydrographier correctement les milliers de kilomètres de côtes, moyens qui ne sont pas justifiables au vu du trafic maritime de la zone.

Ajoutez à cela la proximité du pôle nord magnétique qui rend les compas de navigation inutilisables pendant toute la partie centrale du parcours. Une difficulté supplémentaire pour la navigation.

Alors pour passer sereinement ce célèbre passage (et pour toutes les grandes croisières d’ailleurs) le maître mot est AUTONOMIE !

En vivres et en carburant bien sûr, mais aussi en équipements pour faire face aux problèmes matériels inévitables comme aux éventuels soucis médicaux. Ce qui ne peut être réparé ou soigné à bord ne le sera pas ! C’est pour cela que les constructeurs du chantier Garcia Yachts ont prévu de nombreux espaces de stockages avec de grandes capacités de rangements ainsi que des équipements redondants garantissant fiabilité et indépendance.

Après cette formidable traversée, Manevaï hiverne à Sitka (Alaska) dans un mouillage très protégé et sous la surveillance de deux voiliers amis rencontrés lors de la première tentative.”

2017 : Après le Nord-Ouest, le performant Manevaï est prêt à tout affronter

Après un hivernage à Sitka nous reprenons la route début mai direction Lituya Bay et Yakutat. Nous finissons par faire un tour complet de l’Alaska en passant par Prince William sound et la péninsule de Kenaï durant les mois de juin, juillet puis par Shelikof et Kodiak début août.

A la mi-août nous commençons notre descente vers les Etats-Unis en prenant le temps de visiter les côtes de la Colombie britannique grâce au magnifique Inside Passage.

Pensé aussi bien pour affronter le passage du Nord-Ouest que pour naviguer dans les eaux du Pacifique, Manevaï nous emmène ensuite à la découverte de la côte ouest des USA : Los Angeles, San Francisco, mer de Cortés avec un transit direct de la pointe de Californie avant l’hivernage prévu pour décembre jusqu’à fin février 2018.

2018 : L’exploration du monde continue

Après six mois fantastiques naviguant de l’Alaska au Mexique à bord de notre voilier Manevaï nous mettons le cap sur l’ouest Pacifique.

Fidèle à lui-même il nous mènera cette année au Panama, dans les Galapagos, les Marquises, les Tuamotu, les îles de la Société et se reposera cet hiver du côté de Fidji.

Suivez les aventures du robuste Manevaï sur notre blog : http://www.manevai.fr/ ” Amiral Eric ABADIE

Nous contacter

Pour obtenir des informations complémentaires sur nos voiliers et nos services ou organiser une visite de chantier, n’hésitez pas à contacter nos équipes :
Tel. +33 (0)2 33 43 22 20

info@garciayachts.com

Formulaire